LE CONCOURS CHARLES ROUSSEAU

Le Concours Charles-Rousseau est un concours francophone de procès simulé en droit international, créé en 1985, ouvert aux universitaires d’établissements d’enseignement supérieur de tous pays et destiné à développer la connaissance et la maîtrise du droit international public. Il se tient annuellement au printemps dans une ville différente. Chaque institution participante présente normalement deux équipes de deux plaideurs, défendant chacune une des deux Parties au différend. Les équipes s’y affrontent autour d’un cas fictif, pour lequel elles doivent présenter des mémoires puis plaider devant des spécialistes du droit international.

Chaque année, entre 150 et 200 personnes de toutes les régions du monde se retrouvent à l’occasion des épreuves orales du Concours : équipes d’étudiants et leurs instructeurs venant participer, universitaires, professeurs et praticiens exerçant les fonctions de jury. Depuis sa création, le Concours a eu lieu 3 fois à Sherbrooke, 1 fois à Lyon, 5 fois à Bruxelles, 3 fois à Montréal, 4 fois à Genève, 3 fois à La Haye, 2 fois à Québec, 4 fois à Paris, 3 fois à Tunis, 1 fois à Kiel-Hambourg, 1 fois à Beyrouth, 1 fois à Clermont-Ferrand, 1 fois à Bucarest, 1 fois à Sceaux, 1 fois à La Havane, 1 fois à Cotonou. Plus de cent institutions de 35 pays différents y ont participé : Algérie, Allemagne, Argentine, Belgique, Bénin, Brésil, Bulgarie, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Canada, Colombie, Congo, Côte-d’Ivoire, Égypte, États-Unis d’Amérique, France, Grèce, Hongrie, Liban, Maroc, Moldavie, République Démocratique du Congo, République Tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Russie, Rwanda, Sénégal, Suisse, Tchad, Togo, Tunisie, Ukraine, Vénézuela.

Le Concours Charles-Rousseau a acquis un grand retentissement dans les milieux spécialisés eu égard au niveau élevé des exigences scientifiques. Il connaît un grand succès auprès des étudiants, non seulement par l’esprit d’émulation qu’il induit, mais aussi par ses vertus pédagogiques. Confrontés à un cas pratique complexe et proche de la réalité, les étudiants doivent entreprendre des recherches longues et complexes sur de nombreux problèmes juridiques. En outre, les plaidoiries, loin de se limiter à un simple exercice d’éloquence, obligent les étudiants à assurer une maîtrise sans faille du droit international car ils sont généralement soumis à cette occasion à un jeu de questions savantes sur les divers aspects de la matière par un jury de professeurs et d’experts.

Charles Rousseau

1902-1993

Né à Melle (Deux-Sèvres) le 18 février 1902, Charles Rousseau est diplômé de la faculté de droit de Paris (1920) et de l’école des Hautes études commerciales (1921). Il devient docteur en droit public et sa thèse lui mérite le prix de thèse (1927). Il a été chargé de cours à Bordeaux (1929-1932), agrégé des Facultés de droit en 1932, professeur à la Faculté de droit de Rennes (1933-1944) puis à la Faculté de droit de Paris et à l’Institut d’études politiques (1945-1972) dont il a été directeur (1957-1972). Il a de plus occupé les fonctions de membre du Conseil des prises (1940 et 1945-1965), jurisconsulte adjoint au Ministère des affaires étrangères (1949-1972) et agent du gouvernement français (devant la Cour internationale de justice en 1951 dans l’affaire des réserves à la convention pour la prévention et la répression du génocide) et en 1954-1956 (devant le tribunal arbitral franco-hellénique dans l’affaire des phares). Il a également été secrétaire de la Revue générale de droit international public (1927-1932), puis directeur de cette même Revue (1957-1993, en collaboration avec les professeurs Michel Virally de 1976 à 1989, puis Pierre-Marie Dupuy à partir de 1989).

Il est l’auteur de nombreuses publications de droit international public dont un traité publié en cinq volumes (1971-1983) et il a prononcé des conférences aux quatre coins du monde ! Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la biographie de Charles Rousseau dans la galerie des internationalistes sur le site de la Société française de droit international.

CONSULTEZ LES INFORMATIONS CONCERNANT L’ÉDITION 2017